Numéro 3 – Le Flon

laficelle3_couv

Sous le quartier, la rivière

En plein cœur de la ville, les Lausannois le fréquentent ou le traversent. Il lie des générations entières, du temps des entrepôts mal fréquentés la nuit venue au quartier architecturé d’aujourd’hui, rythmé par le shopping et les ambiances bling-bling, en passant par les années alternatives et festives bousculées par les artistes. Il faut parcourir les ouvrages d’histoire pour se rappeler qu’ici, avant, tout n’était que collines et moulins. Le Flon, la rivière qui est devenue un quartier, n’a cessé de vivre remous, raccourcis et transformations.

Marqué par l’influence de ses commerçants historiques et les développements immobiliers de ses propriétaires, le Flon semble difficile à saisir tant il draine les passions. Par la contribution de six auteurs, d’un photographe et d’une illustratrice, La Ficelle se mouille et débrouille sous leur regard une certaine vision du quartier.

Non exhaustif, ce numéro tente de brosser un portrait des lieux au travers des rencontres et des histoires. Remontant à la source de la rivière et détaillant les multiples projets urbanistiques qui ont marqué les années 70 et 90, cette édition ouvre sur un quartier qui a été le théâtre de grandes mutations. De là, La Ficelle part à la rencontre des gens du Flon: ceux qui le connaissent, qui y ont vécu et travaillé. Il y a ceux qui restent, ceux qui partent, ceux qui résistent, et puis il y a ceux qui ont absorbé les années en appréciant les métamorphoses. Enfin, deux auteurs se sont prêtés au récit, entre onirisme et satire, pour décrire un Flon sans concession.

Dans cette édition au format encore une fois différent, La Ficelle a invité le photographe David Wagnières, Carougeois à l’œil ardent, à porter un regard nouveau sur le Flon, dénué d’attentes. Il a arpenté le quartier et capturé des images hautes en contrastes et couleurs, qui témoignent du Flon d’aujourd’hui.

Décrié ou estimé, le Flon continue d’évoluer. Ses derniers coteaux vont disparaître, mais, espérons-le, pas son âme créative et vivante.

Cynthia Garcia


 

SOMMAIRE

Lausanne, un don du Flon

Justin Favrod

Les jardins de Nixe

Véronique Emmenegger

Propos sur le vif

Cynthia Khattar

Portraits: Muriel Dubuis, Max Gotavolo, Joël & Emilien Grin et Pierre Ilg

Ugo Curty

Le grand œuvre était pour demain

Gian Pozzy

D’ocre et de béton

Auguste Cheval


 

cartelaficelle3